Association Sportive Musulmane Oran

La Tribune rend homage a Redouane Guemri

Hommage à l’ancien buteur de l’ASMO, Guemri Mohammed Redouane

«Mes meilleurs souvenirs, la reconnaissance du public»

 

 

La Kheïma de solidarité de La Tribune a eu le plaisir de recevoir mardi soir l’une des stars du football oranais, mais aussi national, pour lui rendre hommage en cette très animée soirée ramadhanesque au siège du journal. Guemri Mohammed Redouane, ce natif d’Oran, du quartier Nadjah plus précisément, où il avait entamé sa longue et glorieuse carrière de footballeur au sein du club amateur local, portant le même nom, en tant que junior, à l’âge de seize ans, n’a pas caché son émotion de se retrouver sur scène en face d’un public chaleureux au moment de la remise de son trophée. Ne sachant plus quoi dire, sous le coup de la forte émotion, il s’est contenté de quelques propos qui toutefois nous renseignent sur la modestie et la qualité humaine de l’un des meilleurs buteurs de l’ASMO (11 buts en 1979), la pépinière du football oranais et national. Guemri était un fidèles joueur du l’ASMO au sein  duquel il a joué durant quinze ans, de 1973 jusqu’à fin 1992. Parallèlement, il a occupé le poste d’entraineur dans les dernières années de sa carrière de joueur au poste d’ailier droit et d’avant-centre. Guemri Redouane a été aussi un des plus brillants joueurs de la sélection nationale algérienne entre 1978 et 1983. Il dit d’ailleurs garder un bon souvenir de son passage à l’équipe nationale dans laquelle il a eu l’occasion d’évoluer avec des stars de la trempe de Lakhdar Belloumi, présent mardi soir à la Kheima de solidarité de La Tribune, et de Bettrouni entre autres. À cette époque, les propositions d’aller poursuivre sa carrière au MCO, à la JSK ou encore au WAT affluaient avec insistance «mais j’ai refusé pour l’amour de mon club», a-t-il expliqué humblement. «Je voulais continuer à servir mon club d’origine qui m’a permis et donner la chance de montrer mes capacités footballistique», ajoute-t-il toujours aussi timidement, préférant insister sur l’importance des occasions, comme celle organisée par La Tribune, dans l’encouragement des nouvelles générations montantes. Pour appréhender l’avenir, il faut avoir des mythes et des repères, a indiqué Guemri, qui s’inscrit en fait dans la même lignée des anciens footballeurs que La Tribune a honorés depuis le début des soirées de solidarité le 5 août dernier. «je souhaite voir se multiplier les actions de solidarité avec les jeunes qui ont besoin d’être suivis et encadrés, y compris même dans le football», a ajouté Guemri qui joint l’acte à la parole puisqu’il est actuellement sélectionneur des jeunes footballeurs au sein de la ligue de football à Oran, en tant que technicien supérieur du sport et cadre détaché du ministère de la Jeunesse et des Sports dans sa ville natale. 

L. M.

 

 



25/08/2011
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres